[Critique] Archive – Une réussite sans Restriction

0

Moins d’un an après leur album-concept Axiom, le collectif mené par Darius Keeler et Danny Griffiths remet le couvert avec un onzième opus mêlant pop, trip-hop, électro et rock progressif. Toujours pas de Restriction des genres donc pour Archive, se renouvelant sans cesse et de la meilleure des façons.

Difficile dans ce cas de juger si tel ou tel album est meilleur que celui d’avant. Restriction est différent, comme les dix albums qui l’ont précédé. Ici, l’opus fait la part belle aux formats singles, délaissant les longs morceaux planants, l’une des signatures du groupe. Douze morceaux pour autant d’atmosphères différentes : les beats electros lourds (Crushed, Kid Corner), côtoient les guitares plus nerveuses (Feel It) et les envolées pop planantes amenées par la voix d’Holly Martin (le très « Londongrammarien » Black and Blue et End of our Day).

Si la variété internationale prend une grande place dans Restriction (dû notamment aux quatre chanteurs présents sur ce disque), elle prend toute son ampleur aux côtés des expérimentations sonores du groupe, jusqu’à en tirer le meilleur.

Restriction d’Archive, sorti le 12 janvier 2015.

 

 

Advertisement
(Visited 57 times, 1 visits today)

Avis

7 Bien
  • Votre avis (2 Vote) 7

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.