Casual Reflexion : Maciej Targoni

Dans la vie, Il y a deux sortes de jeux vidéo, les puzzles gameset les autres. Aujourd’hui et peut-être demain encore, c’est des premiers dont on va brièvement parler avec Maciej Targoni. Alors, allez vous installer dans votre pouf préféré – ou une chaise, on vous y autorise – et laissez nous vous parler de ces étranges plaisirs réflexifs. Présentement, ils nous viennent d’Europe de l’Est.

En vérité et pour être plus précis, de tout l’Est de l’Europe, ils nous viennent de Pologne, et plus précisément encore, d’un certain Maciej Targoni, puisque c’est le sujet de cet article. Et d’ailleurs tant qu’à vous révéler la teneur réelle des choses de ce bas monde, mentionnons Wojciech Wasiak chargé de la partie musicale des titres de l’intéressé, question de créditer les gens qui méritent de l’être. Bref après cette petite entrée en matière, prenons le tournant cérébral que le sujet mérite.

Façon puzzle

Ces courbes, cette belle géométrie, cela ne vous fait-il pas quelque chose ? Maciej c’est avant tout un style visuel et un format très reconnaissable. Des représentations au service des idées ; graphiques, limpides, élégantes ; et une bonne idée de puzzle game au centre, développée sur une à deux petites heures. Des sortes de copieuses démonstrations de conception, à la présentation simple, mais léchée. Le genre de casual puzzle game que l’on aimerait voir remplir les stores mobiles.

Hook © Maciej Targoni

De Hook en 2015 à NABOKI en 2019, c’est pas moins de 5 petites capsules qu’il nous a été donné d’essayer. Une par an, à l’exception près de 2020. A chaque fois, ce même développement itératif autour d’une idée simple. Avec en plus, chaque année une légère, mais perceptible montée en gamme, en termes de complexité mécanique et de profondeur – littéralement – de la représentation.

Pas de texte, pas de fastidieux tutoriaux ; on y joue, de la première à la dernière seconde. Si nouvelle mécanique il y a, un puzzle l’explicitant viendra naturellement la révéler au joueur. Maciej a confiance en son design et a fortiori en son joueur. Un jeu de Maciej, c’est comme un bonbon à la fraise : une couche gariguette, une couche fraise des bois… Une unité qui se tient, qui fond sur la langue. La préparation n’est pas ambitieuse, mais c’est honnête, bien pensé, agréable à parcourir ; et partant de là, difficile d’en faire le procès.

C’est du casual

On avait à l’origine dans l’idée de proposer des critiques des jeux de Maciej Targoni, mais après un rapide instant de lucidité, il nous a paru plus judicieux de simplement vous les recommander, dans leur ensemble. On a fait une petite liste en fin d’article. Préparez-vous un thé, trouvez-vous un plaid et faites-vous plaisir, on recommande chaudement.

Klocki © Maciej Targoni

D’ailleurs, si vous voulez vous faire un petit plaisir jeux vidéo avec mamie, papi ou les gosses, ça pourrait bien être de bons prétendants – mais commencer tout de même par le premier, Hook. Ne soyez pas effrayé de la difficulté, ces jeux sont relativement simples et représentent vraiment une belle introduction au genre du Puzzle Game. Sans compter que leur présentation élimine d’office le problème de la “barrière du skill”.

Votre marque préférée

  • Hook – 2015 – Maciej Targoni – 0,99€ – très accessible
  • Klocki – 2016 – Maciej Targoni – 0,99€ – accessible
  • PUSH – 2017 – Maciej Targoni et Hamster On Coke Games – 0,99€ – relativement accessible. Certainement le moins réussi de tous. Un peu plus dur et généreux aussi, ce qui est une bonne chose pour le coup. Il en reste qu’il introduit ses règles de façon peut-être pas aussi efficace qu’à l’accoutumée. 
  • Up Left Out – 2018 – Maciej Targoni – 0,99€ – relativement accessible
  • NABOKI – 2019 – Maciej Targoni – 0,99€ – relativement accessible. Dans celui-là, il faut tourner autour d’un objet 3D, donc la perspective le rend peut-être un poil plus complexe à aborder.

Tous ces jeux sont disponibles sur smartphone et PC. Vous trouverez même des démos de ceux-ci ici.

About Author

BLUE

Leave A Reply