[Critique] Albert à l’Ouest sauvage et surtout trash

Après le succès de Ted et avant sa suite, Seth MacFarlane fait un détour par le Far West pour nous livrer Albert à l’Ouest (A Million Ways to Die in the West), une comédie dont il a le secret.

L’humour si particulier de l’homme aux multiples casquettes ne plaira pas à tout le monde. MacFarlane ne s’épargne aucune blague en dessous de la ceinture et les scènes scabreuses s’étirent en longueur. Amis du bon goût, passez votre chemin. Pourtant derrière ce scatophile patenté se cachent une intelligence et un talent rare.

Car Albert à l’Ouest se veut surtout une comédie bourrée de références et de clins d’œil comme seul MacFarlane sait le faire. Cynique, moqueur et sans aucune limite, le cinéaste égratigne, ose et n’épargne personne, n’hésitant pas à jouer allègrement sur les clichés. Sous toute cette merde se trouve souvent un dialogue bien ciselé. Vulgaire oui, amateur non.

Pourtant le film ne parvint pas à trouver la même énergie que Ted et le premier coupable s’appelle MacFarlane. En s’octroyant le premier rôle, l’humoriste s’amuse, mais ne donne pas à son œuvre un personnage principal à la hauteur de sa magnifique galerie de seconds rôles. Cela coûte parfois d’être le mouton noir…

Albert à l’Ouest est sorti le 2 juillet 2014 au cinéma

(Visited 10 times, 1 visits today)

Avis

7.0 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Ancien homme à tout faire du site, co-créateur, chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Leave A Reply