5 poupées maléfiques plus effrayantes qu’Annabelle

Showing 2 of 6

Chucky de la saga éponyme

Chucky

© MGM

C’est l’évidence même. Comment ne pas penser à Chucky lorsque l’on parle de jouet maléfique ? Dès son arrivée en 1988, la poupée aux cheveux roux et aux yeux bleus en a effrayé plus d’un.

Il faut dire qu’il a vraiment tout pour lui : une sale tête (non, franchement, vous offriez cette poupée à votre enfant ? Sauf si vous êtes vraiment vicieux…), des pulsions meurtrières avec un certain sadisme et il a surtout un sacré sens de l’irrévérence. Bref c’est le bad boy des joujoux et même si on hésite vraiment à en avoir un chez nous, on se délecte de ses multiples mésaventures ciné. Grâce à lui les jeux d’enfants ne sont plus les mêmes.

Showing 2 of 6

About Author

La Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Disciple de Daria Morgendorffer, l’écriture est ma religion.

Leave A Reply