Strut : Lenny Kravitz, accusé d’auto-plagiat !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Strut : Lenny Kravitz, accusé d'auto-plagiat !À trop regarder dans le rétroviseur, Lenny a fini dans le pare-brise avec Strut.

On connaissait son amour inconditionnel  pour les sonorités américaines (blues, funk, rock, …), perceptibles dans tous ses albums depuis « Let Love Rule »  sorti en 1989. Avec ce dixième opus, Lenny Kravitz va encore plus loin dans l’obsession groovy : il rend hommage à sa propre discographie.

Tous les morceaux, noyés par des vagues de synthé très « eigthies » (le thème de cet album) et une utilisation abusive du « phaser », font écho aux morceaux passés ou à venir de Kravitz.  The Pleasure and the Pain » et « I Never Want to Let You Down » ressemblent au célèbre « I’ll be waiting »« She’s a beast » est un resucée de « Mr Cab Driver » et le titre « Strut » n’est qu’en fait un « Are You Gonna Go My Way » fourbement déguisé.

Non pas que les morceaux soient mauvais, non, on se demande seulement si Lenny a pris le temps de les travailler, proposant de fait un album paresseux, que le très surréaliste mais risible  « Happy Birthday » (le WTF de cet album) ne sauve malheureusement pas.

Avis : 4/10

Strut de Lenny Kravitz, sorti le 23 septembre 2014.

 

 

Share.

Un commentaire

Reply To olivier Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.