Nintendo Switch : répondre à la demande leur coûte cher !

Si certains peuvent s’imaginer que Nintendo flotte sur un petit nuage grâce au succès de sa Nintendo Switch, la réalité reste un peu plus complexe.

Big N savait légèrement d’avance que la Nintendo Switch serait rapidement en rupture de stock. Avant sa sortie, l’entreprise avait promis de faire son mieux pour répondre à une demande de 2 millions d’unités dans le monde, pour fin mars.

Dans le Wall Street Journal, Nintendo dévoile que nos Switch devaient arriver par bateau. Face à cette pénurie, la firme a dû prendre une décision inhabituelle et très coûteuse : l’approvisionnement par les airs.

Nintendo n’a malheureusement pas des ressources illimitées, d’où l’absence de NES Mini en magasins !

About Author

Avatar

Leave A Reply