[Test] Xenoblade Chronicles X, la quête pour une nouvelle vie !

1
Share Button

Comme son grand frère, Xenoblade Chronicles X nous a tenu en haleine très longtemps. L’attente se termine enfin et croyez-le : ça valait le coup.

Happés par l’environnement riche, nous découvrons un univers cinq fois plus grand que le premier. Impossible de s’y ennuyer : la faune, sauvage et époustouflante, se montrera souvent hostile. La direction artistique (design et production musicale) s’avère tout simplement parfaite : liant le Rock et l’Électro avec du chant et des sons orchestraux, Hiroyuki Sawano signe ici l’une des meilleures bande-son de 2015.

Niveau gameplay, c’est tout aussi colossal. Attendez-vous à une infinité de quêtes, ainsi qu’à un système de classes complet et des combats en temps réel améliorés par l’équipement à deux armes. En cadeau, un multijoueur coopératif ajoute des missions inédites. Ce listing conséquent pourrait s’assombrir par une lisibilité parfois trouble et peu ergonomique. Cependant, aidé d’un guide électronique inclus et armé de patience, vous trouverez rapidement des solutions.

L’histoire immersive se révèle touchante, notamment par les choix multiples lors des dialogues, de quoi faire réfléchir à certaines valeurs de la vie. On s’imagine facilement être à la place des protagonistes. Même s’il s’agit de banalités relationnelles, l’abnégation et l’entraide représentent la survie d’une humanité au bord de l’extinction.

(Visited 33 times, 1 visits today)

Avis

9.9 Excellent

Xenoblade Chronicles X est sorti le 4 décembre 2015 sur Wii U.

Test effectué sur Wii U.

  • Graphismes 10
  • Bande-son 10
  • Gameplay 10
  • Durée de vie 10
  • Originalité 10
  • Multijoueur 9.5
  • Votre avis (3 Vote) 9.5
Partagez

À propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Aelphasy le à

    Je pense que les habitués du JRPG auront à redire au sujet de l’OST qui, sans pour autant être mauvaise, ne sonne pas très naturelle dans ce type de jeu.

    Aussi, vous auriez pu mettre en avant que la plupart des quêtes annexes (dites normales et d’ententes) sont plutôt lourdes dans leur narration, et que le running gag Tatsu-Lin (Tatsu a une forme de patate, Lin est cuisinière, ce qui justifie de nous infliger un duo « comique » autour de la bouffe tout le long de la trame principale) a de quoi nous laisser perplexe.

    Excellent jeu sinon, sans doute l’un des open-world les mieux construit à ce jour et un gameplay qui livre sa vérité tactique au fur et à mesure de l’exploration de la planète.

Réagissez !