[Test] Kingdoms of Amalur : Reckoning, dur retour à la vie ?

3
Share Button

Kingdoms of Amalur : Reckoning, sorti peu de temps après Skyrim et Dark Souls, s’inscrit dans la tendance des jeux aux batailles épiques. Mais qu’en est-il vraiment ?

Sortit de l’imagination de l’écrivain R.A. Salvatore (Les Mondes Oubliés) ce jeu de rôle à l’univers médivo-fantastique possède de jolis environnements, parfois un peu trop passe-partout et inégaux. Seules les animations des combats, proposent des effets spectaculaires à tous les coups.

Grant Kirkhope (Rare) a réalisé une bande-son magnifique, accompagnant un gameplay supervisé par Ken Rolston (Oblivion). L’histoire débute bien, vous êtes morts sur le champ de bataille, puis ranimé pour repousser les forces des Ténèbres qui envahissent Erathell. L’intrigue peu originale, cependant relevée par une pointe d’humour, se déroule de manière assez conventionnelle.

Les joueurs ayant déjà touché au moins une fois à un RPG ne seront pas dépaysées. Point original, la persuasion ou la ruse permettent parfois d’éviter certains affrontements. Les combats en temps réel, les combos, la furie, le finish destructeur et les aptitudes personnalisées permettent de prendre part à des affrontements très dynamiques. En revanche trucider un innocent n’influe que très peu sur votre destin, le réalisme en pâtit…

Domage, car à trop vouloir emprunter des idées, Les Royaumes d’Amalur : Reckoning en oublie de travailler vraiment sa personnalité

(Visited 5 times, 1 visits today)

Avis

7.0 Trop peu de personnalité

Test réalisé sur Xbox 360.
Kingdoms of Amalur : Reckoning est sorti le 9 février 2012.

  • Graphismes 7
  • Bande-son 8
  • Gameplay 8
  • Originalité 5
  • Durée de vie 7
  • Votre avis (2 Vote) 7
Partagez

À propos de l'auteur

Ida Gonthier

Présidente et directrice des publications, elle gère l'ensemble de toutes les petites missions qui font fonctionner la société. Elle s’occupe également de la section jeu vidéo soutenue par ses terribles acolytes !

3 commentaires

  1. Personnellement, j’ai passé un bon moment à jouer à ce jeu. De plus, cela m’a permis de passer aux jeux RPG, car le gameplay du jeu est très intuitif.

    La distribution des points de compétences est facilement modifiable, contrairement à des jeux comme Skyrim où les points ne peuvent pas être redistribués (à part par les codes consoles).

    Ce jeu a également grandement pâti d’un manque d’argent, ce qui n’a pas permis aux concepteurs de faire tout ce qu’ils voulaient. Les projets pour le MMORPG Copernicus étaient plus complexes et auraient probablement plus davantage.

    Rejouer à ce jeu pour lui reprocher un manque d’originalité alors qu’il a été conçu par R.A Salvatore et sans tenir compte des difficultés financières de 38 Studios est un peu s’acharner sur un cheval mort.
    Surtout, si on considère que des jeux comme Skyrim et Oblivion sont toujours joués entre autre grâce aux mods créés par la communauté des fans.

    Ce jeu mériterait plutôt qu’on pointe ses qualités afin que la licence soit rachetée pour un nouveau jeu qui satisfera les fans et plaira à plus de monde.

  2. Shojikama
    Shojikama le à

    Un 7/10 je n’appelle pas ça s’acharner dessus ^^
    L’ayant fait à l’époque, je suis assez d’accord avec le test, mis à part les affrontements dynamiques, le jeu piochait trop à droite et à gauche sans suffisamment se démarquer soit même. Malgré les créateurs derrière le projet, j’avais souvent l’impression d’être dans un ersatz de WoW, même si c’est un univers que j’adore, j’ai eu du mal !
    Ce qui aurait vraiment sauvé le jeu aurait été selon moi une meilleur écriture, ici même la quête principale manque d’intérêt et les multiples quêtes annexes façon MMO ternissent un peu plus ce soucis.

    Perso je le vois comme un RPG sympa et pas prise de tête.

  3. Perso, ce jeu m’a tapé dans l’oeil depuis que je l’ai vu en test. Il a des défauts, c’est clair, mais le design du monde et des sons/musiques, et les combats dynamiques sont tels que je l’ai adoré. J’espère sincèrement qu’on verra un jour une suite qui repartira sur une base (encore) plus aboutie, et rendra certains aspects moins inutiles (comme la furtivité et l’alchimie par ex).

    En l’état, je pense qu’il vaut 7,5-8 (sans jouer à aucun RPG), donc pour quelqu’un qui a fait du WoW intensif, un 7 me paraît sensé.

Réagissez !