[Test] Blues and Bullets, un premier épisode pas tout rose !

0
Share Button

Il devient difficile pour les jeux à épisode de se faire une place sans devoir proposer quelque chose d’original. C’est avec cette idée en tête que le studio A Crowd of Monsters tente l’aventure avec Blues and Bullets. Que vaut le premier épisode ?

Vous incarnez le célèbre Elliot Ness, chef des Incorruptibles en guerre contre Al Capone. Alors qu’il pensait vivre paisiblement, son patron l’interpelle pour lui confier une affaire délicate. En reprenant la structure d’un polar, le scénario entraîne le joueur dans une histoire à la fois sombre et intrigante.

Du côté technique, le bât blesse. Bien que l’utilisation du noir et du blanc (avec quelques teintes de rouge) soit bien pensée et s’inscrit parfaitement dans l’ère de l’époque, l’impression générale donnée nous pousse à penser que ce style adopté est plus un artifice servant à masquer les failles techniques que d’une véritable nécessité.

En revanche, si vous êtes friands d’histoires interactives, la prise en main en sera aisée, voire un peu trop. Le joueur pourra regretter l’absence de prise de risques, le manque de diversité du gameplay et pestera contre la rigidité des différentes gunfights sur rail.

Le premier épisode de Blues and Bullets n’impressionne guère mais a le mérite de poser les premières pierres d’une aventure complexe…

(Visited 2 times, 1 visits today)

Avis

6.0 Un titre manquant de couleurs

Blues and Bullets est disponible sur PC via Steam depuis le 23 juillet 2015, sur Xbox One depuis le 28 août 2015 et sur PS4 depuis le 16 avril 2016.
Jeu testé sur PC.

  • Graphismes 6
  • Bande-son 7
  • Gameplay 5
  • Durée de vie 5
  • Scénario 8
  • Originalité 5
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !