[Sortie Édition prestige] La Tortue rouge et la poésie de la vie

0
Share Button

À croire que 2016 sera l’année de l’animation ! Il suffit de s’attarder un minimum sur La Tortue rouge pour s’apercevoir que derrière son minimalisme se cache un film d’une profondeur incroyable.

Une animation sublimée. Ne vous fiez pas à l’apparente simplicité des dessins, La Tortue rouge utilise la sobriété pour mieux former un « tout » unique. Le trait est soigné et les couleurs épurés au maximum à fin de nous offrir un film inclassable, une bande-dessinée animée et si fluide… Ce n’est pas dans le détail que le long-métrage puise sa force, mais dans sa beauté picturale, tel un tableau vivant.

La vie, tout simplement. Et cela fonctionne en allant de pair avec le scénario. Une histoire dépourvue du moindre dialogue, où il ne se passe finalement pas grand chose, mais où l’on se rend compte que c’est tout simplement la vie d’un homme qui défile, au bout du monde. Michael Dudok de Wit signe ici un film tant écologiste que profondément humaniste. Une poésie lyrique dont on ressort chamboulé… et heureux.

La Tortue Rouge sort le 30 novembre 2016 en édition prestige.

(Visited 83 times, 14 visits today)

Avis

9.5 Magnifique

Interactivité
* Naissance de la tortue : présentation en cours de production au Festival International du Film d’Animation d’Annecy (1h)
* Quand la Tortue prend vie : du dessin à l’écran : leçon de dessin avec le réalisateur (17’)
* Les courts métrages de Michael Dudok de Wit :
- Père et Fille (8’29’’) – Oscar du Meilleur Film d’Animation
* Un Artbook
- Le moine et le poisson (3’39’’) – César du Meilleur Court Métrage
- L’arôme du thé (6’22)

  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !