[Critique] Orange Is the New Black S03 : entre humour et spiritualité

0
Share Button

En mai dernier, la créatrice d’Orange is the New Black Jenji Kohan avait annoncé une suite « plus fun » et « moins gangster».  Mission accomplie :  la saison 3 contraste avec les deux précédentes par son ton léger, plus axé sur la comédie que sur le drame.

Tout est tourné en dérision, du nouveau business loufoque et culotté de Piper Chapman à la paranoïa d’Alex Vause, en passant par les nouveaux gardiens incompétents. Les 13 épisodes alternent humour, légèreté mais aussi spiritualité, en abordant des thèmes plus sérieux tels que la religion et la maternité.

La construction du show reste en revanche inchangée et les flashs backs continuent à nous propulser dans le passé mouvementé de chacun des protagonistes de l’histoire, y compris des personnages secondaires. On regrette cependant le départ de certains d’entre eux, en particulier  Nicky.

Le dernier épisode nous offre un final magnifique sur fond de liberté aux allures de « happy end », même si on ne doute pas que les aventures ne tarderont à pointer le bout de leur nez dès la 4ème saison, qui devrait arriver en 2016 sur Netflix. Vivement la suite !

Article écrit par Léa Drouelle

(Visited 127 times, 6 visits today)

Avis

9 A voir absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !