[Test DVD] L’Affaire SK1, heureusement il y a Guy Georges !

0
Share Button

Difficile de parler de L’Affaire SK1 sans commencer par saluer l’ambition et les moyens mis en œuvre par Frédéric Tellier et son équipe pour traiter d’une chasse à l’homme complexe d’une décennie. Les films français de ce calibre manquent et il faut savoir encourager ce genre d’initiative.

Malheureusement si l’idée reste louable, le résultat n’en demeure pas moins en deçà de l’attente suscitée. Prisonnier des faits, le réalisateur ne parvient pas à insuffler une énergie à un film habité d’une monotonie ronflante. De thriller glacial, L’Affaire SK1 se mue en documentaire sobre et cloisonné proche d’un « Faites entrer l’accusé » dont les rares fulgurances proviennent d’un casting impliqué.

À ce titre, un nom s’impose au-dessus de la mêlée : Adama Niane dans le rôle du « monstre » Guy Georges. Libéré de la pression du réalisme froid, l’acteur livre une prestation époustouflante en forme de crescendo pour atteindre son climax dans une scène d’aveux magistrale. Portant littéralement toute l’émotion du long-métrage, Adama nous présente un Guy Georges touchant, provoquant l’empathie du spectateur. Le visage de l’homme derrière le monstre, et quel homme !

L’Affaire SK1 sort en DVD & Blu-Ray le 20 mai 2015.

(Visited 7 times, 1 visits today)

Avis

7.0 Passable

Retour sur l'affaire Guy Georges en DVD & Blu-Ray. Image et son impeccables, menu dvd sobre, le tout accompagné de plusieurs bonus. Tout d'abord, un making of de 33 minutes où le réalisateur (Frédéric Tellier) et les différents collaborateurs reviennent sur l'origine du film. L'obsession d'obtenir une forme de sincérité et d'authenticité transparait dans ce making-of :« pas d'effet de style », la sobriété avant tout par respect au terrible et rocambolesque récit de la traque de Guy Georges.

Ensuite, quatre petites scènes coupées sont disponibles. Comme d'habitude, c'est parfaitement dispensable, mais le réalisateur explique un peu le pourquoi de la « coupe ». En général, toujours pour la même logique : raccourcir un film déjà dense (trop dense ?)

Pour finir, on a le droit à un commentaire audio du film avec Frédéric Teillier, Adama Niane (Guy Georges), Chloé Stefani (Coco) et Alexia Barlier (une avocate). Ce n'est pas toujours très passionnant, car tout revient à l'adaptation de l'histoire vraie, si ceci ou cela s'est passé de la même manière dans la réalité, et l'accent n'est pas assez mis sur l'envers du décor. Malgré tout, le commentaire audio reste le meilleur moyen d'avoir des informations sur ce film ambitieux, comportant de nombreux défauts, mais avec d'excellentes intentions.

  • Film 6,5
  • Image 7,5
  • Son 7,5
  • Bonus 8
  • Votre avis (1 Vote) 7
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !