[Test] Deception IV : The Nightmare Princess, j’ai mal à mon joystick !

0
Share Button

Malgré son côté pathologique, faire du mal à autrui et y prendre du plaisir nous arrive à tous. Deception IV transcrit ces pulsions défoulantes en jeu-vidéo. Au moins ça vous évitera de passer vos nerfs sur le teckel de mamie.

Nightmare Princess reprend les bases de Blood Ties. Nous voici donc revenu dans ces décors vite redondants, à maltraiter ces pauvres et stupides Humains à coup d’enchaînements de pièges. S’ajoutant à un mode histoire inchangé, le mode quête assez conséquent propose de nouveaux challenges, tout en apportant de nouveaux outils de torture.

Effectivement, c’est drôle et ça défoule les premières fois ! Cependant, Deception s’empêtre dans son propre système de jeu. En dépit de quelques ennemis spéciaux et défis bonus aux conditions variées, le titre tourne vite en rond. Passé la surprise d’un nouveau piège acquis, le joueur utilise les mêmes stratégies, stage après stage et le nouveau contenu n’y changera rien.

Deception IV : The Nightmare Princess, en tant que version plus complète de Blood Ties, fait son job côté quantité, mais la recette au goût de récurrence n’a pas changé. Le sadisme éprouvé lors des premières minutes risque bien de tourner en masochisme après plusieurs heures…

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

5.5 Du sadisme pour les masochistes

Test réalisé sur PS4
Jeu sorti le 17 juillet 2015

  • Graphismes 4
  • Bande son 4
  • Gameplay 5
  • Durée de vie 7.5
  • Originalité 7
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Shojikama

Élevé à l’âge de 6 ans dans les contrées de Green Hill Zone par un hérisson bleu et un p’tit bonhomme qui joue à chifoumi, ses doigts sont restés accrochés à sa une manette depuis plus de vingt ans. Il troque ses joysticks pour un clavier le temps de faire partager sa passion.

Réagissez !