[Critique] Welcome to Leith : des nazis dans la prairie

0
Share Button

Leith, petit village du Dakota du Nord aux États-Unis. 24 habitants et un nouvel arrivant mystérieux, Craig Cobb. Un voisin pas comme les autres, car c’est le leader d’un groupe de suprémacistes blancs (néo-nazi & co). Son but : prendre possession du village par les élections (comme vous savez qui) et en faire un havre de paix pour tous les aryens.

Par la présentation du point de vue des néo-nazis et celui des villageois, le documentaire évite tout manichéisme et révèle le portrait des êtres humains derrière la haine idéologique. La haine attisant la haine, les villageois deviennent plus violents que les extrémistes. Mais après tout, vous vous sentirez en sécurité avec un voisin qui plante fièrement le drapeau nazi devant chez lui ?

Welcome to Leith montre tous les défauts de l’Amérique : des néo-nazis protégés par la loi ; des villageois qui s’arment jusqu’aux dents, qui mentent au tribunal et qui harcèlent les néo-nazis ; la culture des médias (tout le monde filme avec son portable)… À partir d’un village de 24 habitants, les réalisateurs obtiennent une métaphore des États-Unis. C’est à la fois terrifiant et fascinant.

Welcome to Leith a été diffusé en compétition au Champs-Élysée Film Festival 2015 et ne possède pas actuellement de distributeur en France.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Avis

8,5 Terrifiant
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !