[Critique] Wayward Pines S01: La boucle est bouclée

0
Share Button

Série créée par M. Night Shyamalan Wayward Pines ne nous avait pas séduit sur le pilote. La saison fera-t-elle mieux ? Dès la lecture du synopsis, impossible de ne pas retrouver différentes influences, telles que The Prisonners de Patrick McGoohan, Twin Peaks du culte David Lynch, Lost : les disparus et aussi Le village de son créateur.

L’histoire s’attarde sur un agent des services secrets (joué par charismatique Matt Dillon) qui arrive dans la petite bourgade de Wayward Pines afin de retrouver la trace de deux agents fédéraux portés disparus. Mais plutôt que de lui fournir des réponses, son enquête va faire surgir de nombreux questionnements.

Le point fort de la série, c’est son ambiance. La première moitié de la saison baigne dans un mystère constant. On est face à un récit paranoïaque qui brouille suffisamment les pistes, sans pour autant perdre le spectateur. Le climax de l’épisode 5 change les enjeux et donne un nouveau souffle à la série.

La trame propose des réflexions originales, notamment sur la ville qui est l’étude du comportement humain. Le point négatif vient des personnages secondaires qui manquent d’épaisseur, et qui frôlent à certains moments le ridicule.

La boucle est bouclée et les scénaristes ont réussi un tour de force !

Article écrit par Julien Joseph

(Visited 14 times, 1 visits today)

Avis

8 A voir
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !