[Critique livre] La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert : un polar prodigieux…

0
Share Button

Alors que les ventes du Livre des Baltimore explosent actuellement en librairie, il est grand temps de découvrir le précédent ouvrage de Joël Dicker et son héros Marcus Goldman dans La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert.

En 2008, peu avant les élections, un jeune écrivain new-yorkais à succès en panne d’inspiration retourne à Aurora (New Hampshire) afin de venir en aide à son ancien mentor, le grand romancier américain Harry Quebert, accusé du meurtre de Nola Kellergan, 15 ans, assassinée en 1975.

A défaut d’un style exceptionnel, l’écriture de Joël Dicker se révèle simple et limpide au service d’une intrigue maîtrisée avec bien évidemment son lot de rebondissements. Cependant, au-delà du polar classique, l’auteur suisse s’interroge sur la construction et le rôle de l’écriture à travers trente-et-une règles délivrées par Harry Quebert (une sorte de Nobokov à la dérive) à son jeune élève, Marcus Goldman (que l’on imagine très bien sous les traits de Dicker).

Avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker réconcilie le succès populaire avec les critiques. Ajoutons qu’il croque, non sans humour, le milieu littéraire rongé par le cynisme et l’appât du gain.

(Visited 56 times, 4 visits today)

avis

8.0 prodigieux
  • Votre avis (1 Vote) 5.6
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !