[Critique] Trashed : quand le tri devient affaire de (sur)vie

0
Share Button

Documentaire américain primé, Trashed sous-titré « La terre n’est pas une poubelle », incarné par Jeremy Irons himself,  s’intéresse à notre gestion des déchets, de l’échelle personnelle à la grande industrialisation.

Un voyage autours du globe. Comme voyagent nos déchets, le film nous entraîne dans un tour du monde, de l’Indonésie, aux USA en passant par à l’Islande, la France, etc., il cherche à alerter sur un besoin global de réactions. Interrogeant des professionnels sur les effets néfastes de certains moyens de retraitement des déchets (incinération…), il clame haut et fort le besoin d’innovation et d’attention lié au tri.

Tous dans le même bac ? Malgré les péripéties, le long-métrage traîne sur ses 98 minutes. De plus si l’on creuse un peu, le propos aurait pu se montrer bien plus pertinent. Très accusatif, le discours se montre superficiel sur certains sujets : pas de distinction entre les différents plastiques, mais surtout pas assez de mise en valeur des nombreuses initiatives personnelles. Ces dernières font pourtant partie intégrante du propos puisque le film veut éveiller le spectateur à sa propre gestion des déchets.

Au final avec Trashed, la réalisatrice britannique Candida Brady tire la sonnette d’alarme efficacement mais passe sous silence toute une facette du sujet, ce qui aurait pu inverser le ton résolument pessimiste de sa production.

Trashed sortira le 16 novembre 2017.

(Visited 126 times, 3 visits today)

Avis

7 Passable
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Ida Gonthier

Présidente et directrice des publications, elle gère l'ensemble de toutes les petites missions qui font fonctionner la société. Elle s’occupe également de la section jeu vidéo soutenue par ses terribles acolytes !

Réagissez !