[Critique Théâtre] Denise Jardinière (ne doit pas vous faire peur)

0
Share Button

Immobile dans l’espace réduit d’un sas d’entrée, on inhale le parfum de quelques vieilles reliques inconnues. Sans le savoir, nous voilà déjà complice de Denise Jardinière. Plutôt que de pièce de théâtre, on invoquera le terme « d’expérience théâtrale » pour mieux rendre hommage à cette représentation unique, capable de nous tenir en haleine par sa seule étrangeté.

Denise Jardinière n’est pas un one-man show, même si un seul homme tient la barque de cette épopée. Il s’appelle Thibaut Boidin et ça fait plus de cinq ans qu’il met son public dans des situations inconfortables avec, rassurez-vous, sa complicité. Corps et âme, il compose au fil de l’heure et demie de son spectacle un numéro détonnant.

Exercice délicat que celui de ne pas faire fâner cette fleur qui tient son parfum de l’air incrédule de son spectateur. Sachez juste qu’en passant la porte de chez Denise, vous serez transporté en une sorte de manoir hanté inquiétant mais drôle, pareil à nul autre et férocement exaltant. A condition, bien entendu, que vous ayez un minimum l’esprit ouvert…

Denise Jardinière se joue un jeudi soir par mois, à 21h, aux Blondes Ogresses.

(Visited 44 times, 1 visits today)

Avis

8.5 Unique
  • Votre avis (5 Vote) 7.9
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !