[Critique] The Path S01 E01-02 : le bonheur est dans la secte ?

0
Share Button

Avec The Path, c’est le grand retour d’Aaron Paul (Jesse Pinkman de Breaking Bad) dans un rôle d’envergure à la télévision. Cette fois, il abandonne son addiction à la drogue… Pour la dépendance à une secte – pardon, un « mouvement » selon leurs dires – qui ressemble étrangement à un cousin idéologique de la Scientologie.

Pour autant, Aaron Paul a des doutes depuis son retour d’un voyage spirituel organisé par l’organisation. Une pensée non conformiste qu’il aurait tort d’énoncer à voix haute, car sa femme (Michelle Monaghan) est un membre éminent de la secte. Qui plus est, ceux qui l’entourent sont plus dangereux qu’ils n’en paraissent (troublant Hugh Dancy).

Pour cette série de dix épisodes, les deux premiers donnent parfaitement le ton. La réalisation (superbe plan circulaire dans le final de l’épisode deux !) et le sujet sont solides, mais on garde quelques réserves notoires comme l’utilisation de la musique crescendo parfois digne d’un téléfilm sur HD1. On espère que ces choix discutables ne vont pas déteindre sur le fond qui doit être traité avec subtilité, car il est facile de tomber dans la caricature. Néanmoins, à défaut d’être parfait, The Path réussit à intriguer et donne envie de découvrir la suite.

The Path a été diffusé au Festival Séries Mania 2016.

(Visited 32 times, 3 visits today)

Avis

7 À découvrir !
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !