[Critique] The Night Of saison 1 : fin de l’innocence…

0
Share Button

Basée sur l’anglaise « Criminal Justice » datant de 2008, The Night Of raconte le destin tragique de Nasir Khan (Riz Ahmed), jeune étudiant propret, musulman, et d’origine Pakistanaise, accusé du meurtre violent d’Andrea, une femme blanche à peine rencontrée.

Une fausse piste intéressante. La première singularité du show se trouve dans le pilote où l’on passe de la comédie romantique innocente et léchée au polar noir et sanglant. La deuxième consiste, durant le procès qui suit, à nous amener à juger de façon objective et sévère les circonstances d’une rencontre et d’une arrestation qu’on n’avait initialement à peine remises en question.

Le spectateur en juge. On aurait pu s’attendre à une critique virulente du système judiciaire américain et de sa police mais la série sort habilement de ce piège avec subtilité et nuances. Sans nier les failles (notamment à travers l’oeil de l’avocat anxieux John Stone (John Turturro), ni le racisme, ni l’islamophobie qu’une telle affaire peut susciter, elle développe les faits de façon détaillée mais rapide pour laisser au téléspectateur la royauté d’un jugement sans appel : The Night Of est une plongée fascinante et sombre dans les méandres du système pénal, dans l’enfer du milieu carcéral et, plus simplement, dans les profondeurs d’une société américaine fragile.

The Night Of a été diffusé sur OCS City génération HBO et est disponible sur OCS Go.

Pour aller + loin

Article écrit par Simon D. Réhon

(Visited 251 times, 8 visits today)

Avis

9.5 Sublime
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !