[Critique] The Big bang theory S9: mi-geek, mi-humain

0
Share Button

Après un début de saison 9 en légère demi-teinte, il fallait bien que The Big Bang Theory relève le niveau. Si la série a atteint son objectif sans soucis, elle le surpasse même en offrant une année pleine de surprises.

On aurait pu craindre, qu’après 9 ans à l’attente, les aventures de la petite bande de Geek lassent le spectateur. C’est un peu le drame de toute sitcom : utiliser les vieilles recettes pour faire rire. Mais c’était mal connaître Sheldon et ses amis. La série prend un pari risqué de devenir un poil moins geek et un petit plus « normal ». Les intrigues quittent le monde des fans de SF et de Comics pour s’intéresser un peu plus à la vie privée de chaque héros.

Chaque personnage à sa façon devient plus mature délaissant son côté Nerd « sans vie ». Sans exception, ils ont tous le droit à leur petit moment de gloire où rire et émotion se mêlent à la perfection. Si on peut regretter de temps en temps un léger manque d’humour, les épisodes plus réussis les uns que les autres se suivent sans se ressembler. Et on assiste à une sacrée évolution, au fond très naturelle, des personnages…qui n’en reste pas moins purement jouissive.

The Big Bang Theory a définitivement encore de beaux jours devant elle.

(Visited 7 times, 1 visits today)

Avis

8,5 Jouissive
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !