[Critique] The Beatles : Eight Days A Week ou quand la Beatlemania envahit le monde

0
Share Button

Sous la houlette de Ron Howard, The Beatles : Eight Days A Week nous fait revivre, le temps d’un soir, et d’un documentaire, la beatlemania qui a frappé le monde il y a de ça 50 ans.

The Touring Years. Centré sur les années 1962 à 1966, le documentaire retrace ces 4 années de tournées incessantes à travers le monde. Du début de la gloire en Angleterre en passant par l’excitation de leur première tournée américaine, on (re)découvre l’histoire derrière le mythe. Habile à s’effacer devant son sujet, Howard réussit à capter ce sentiment croissant de lassitude, induit par la célébrité, et qui a amené le groupe à prendre une retraite prématurée de la scène.

(Re)découverte. Voyage nostalgique pour certains, totale découverte pour d’autre, le documentaire regorge d’images inédites commentées aujourd’hui par Paul McCartney et Ringo Starr.
On pourrait reprocher à Eight Days A Week d’être trop lisse, n’évoquant ni la vie privée tumultueuse de ces 4 garçons dans le vent, ni aucun conflit interne. A peine s’étend-il sur le scandale John Lennon/Jesus qui a amené un vent de désamour au moins aussi fort que l’adoration folle qui a saisie toute une génération, notamment, d’adolescentes.

Mention spéciale à la remasterisation absolument sublime de leur fameux concert au Shea Stadium de New-York en 1963.

The Beatles : Eight Days A Week est à voir en salles uniquement le 15 septembre 2016.

Quoi voir au cinéma à part The Beatles ? Nos conseils !

(Visited 294 times, 4 visits today)

Avis

8 A savourer !
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Morgane

Petit koala accro aux sorties et aux découvertes culturelles (autant qu'aux feuilles d'eucalyptus et au chocolat). Malgré mon amour incontesté pour le sommeil (normal pour un koala) je reste toujours à l'affût du prochain événement à vous proposer.

Réagissez !