[Critique] Supergirl S01 É01 : copié-collé de Man of Steel au féminin

4
Share Button

Comme dit la patronne de Supergirl : « la seule chose que les gens préfèrent au fast-food, c’est les héros ». Un pilote gras et rapide sera livré.

Melissa « Supergirl » Benoist galère pour trouver sa voie dans une série calquée sur un combo Man of Steel – Agents of SHIELD et s’étonne à chaque page du script de ce qu’elle peut accomplir, alors que Superman affole twitter. L’intérêt de MoS était la lutte intérieure du héros qui doit trouver sa place dans une société qui ne l’accepte pas mais Supergirl, elle, s’en balance. La route est déjà tracée. Entre son emploi de journaliste/bonniche et sa friend-zone avec son amouraché de collègue, Kara désire surtout être remarquée et s’empresse de divulguer son secret à qui veut bien l’entendre.
Une production machiste bourrée de clichés nous présente un défilé de costumes attrayants, une love story naissante mais laborieuse et des réflexions féministes à faire sourire Sacha Guitry. Enfin, l’indémodable format bouclé donne une réalisation sans surprise où des plans serrés sans grandiloquence visuelle côtoient des scènes d’action bâclées et de nombreux clins d’œil aux films du cousin.

Un début plutôt chaotique pour cette Super-Cendrillon moderne, catapultée dans l’action par une agence de contrôle extra-terrestre. Tiens donc ?

(Visited 5 times, 1 visits today)

Avis

2 Pas terrible
  • Votre avis (9 Vote) 7.9
Partagez

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

4 commentaires

  1. bah alros? on dit copé collé et ensuite on dit que c’est différent de MOS.
    Défilé de costume? waouh, deux avant le définitf.
    Mauvaise foi cette critique

  2. Axel PC le à

    Bonjour,
    À mauvais pilote, mauvaise appréciation.
    Je dis en effet qu’il s’agit d’un copié-collé de MoS, mais que l’intérêt diffère. Le pitch reste identique.
    Quant aux costumes, elle en essaye 3, se bastonne avec le 4e et un potentiel 5e (offert par son cousin) clôture la bande-annonce/pilote. C’est pas un grand défilé, certes, mais quand même.
    Une confirmation de mon propos sur les clichés du soit-disant féminisme de cette série.

  3. La critique est basée sur le pilot (premier épisode d’une série) ou sur la bande annonce de 6min ?

    Dans le second cas, c’est se baser sur un condensé censé attirer le quidam… Donc forcément on balance tout ce qui peut attirer l’œil… Et le plus de monde. Fan de Comics ou pas.

Réagissez !