[Critique] StartUp S01 E01 : du cul en attendant mieux

0
Share Button

Avec Ben Ketai (Chosen) aux commandes et Martin Freeman, Adam Brody, Edi Gathegi et Otmara Marrero à l’écran, on attendait beaucoup de ce premier épisode de StartUp. Peut-être trop ?

Le charme du casting. S’il y a une chose qu’on enlèvera pas à StartUp (en même temps c’est un peu l’argument de vente), c’est son casting. Si, pour l’instant, Adam Brody et Otmara Marrero paraissent trop effacés, Edi Gathegi est impeccable en chef de gang à sang froid. Mais difficile de rivaliser tant Martin Freeman est au-dessus du lot. Watson fait des infidélités à Sherlock le temps de jouer les agents du FBI corrompu au regard glaçant et le charisme du bonhomme en impose à chacune de ses scènes.

Peu originale. Il faut bien ça pour cacher la certaine convenance du scénario et la réalisation palote de ce premier épisode. On navigue de personnage en personnage à grands renforts de belles photographies pour cacher que, finalement, il se passe pas grand chose et qu’on voit le désastre arriver à des kilomètres. La série compte bien jouer à fond la carte du drame et du cul (4 scènes rien que dans ce pilote) sur un schéma classique. Un Halt and Catch Fire plus mafieux, mais moins inspiré… pour l’instant ?

Retrouvez StartUp et nos critiques séries du moment

(Visited 30 times, 2 visits today)

Avis

4.5 On s'endort gentiment
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !