[Critique] Sausage Party : ce n’est pas la fête à la saucisse !

0
Share Button

On savait Seth Rogen complètement timbré et avec Sausage Party, il est bon à enfermer ! L’acteur-réalisateur-scénariste a franchi un nouveau palier du mauvais goût, peut-être celui de trop…

Inventif. Avec son Toy Story trash où des aliments se rebellent contre les humains, Rogen se livre à une critique en règle de la société où la religion, la ségrégation, la sexualité et même le conflit israélo-palestinien en prennent pour leur grade. Le tout camouflé au sein de produits de consommation repensés pour servir le film (la trouvaille des impérissables) et des références cinématographiques habilement placées.

Indigeste. Mais avec Seth Rogen, la connerie trash prend toujours le dessus sur le reste. Dès l’introduction, l’interdiction en France au moins de 12 ans (17 aux États-Unis) prend tout son sens : nos aliments sont de véritables obsédés et nous le rappellent… à l’usure. Dans un film où le méchant est une douche vaginale et où les grossièretés pleuvent, on finit par trouver le délire lourdingue, épuisant. Les quinze dernières minutes en seraient presque vomitives. Une « comédie » que l’on apprécierait sûrement davantage lors d’une soirée arrosée avec des potes que sobre dans une salle de ciné.

Sausage Party sort le 30 novembre 2016 dans les salles

(Visited 837 times, 117 visits today)

Avis

4 Un peu avarié
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !