[Critique DVD] Pacte avec un tueur, charme du polar 80’s

0
Share Button

Retour dans les années 80 avec le réalisateur John Flynn (Rolling Thunder) qui demeure toujours dans l’attente d’être reconnu comme il le mérite. Cet artisan (plus qu’artiste) livre ici un film de genre de première qualité avec l’histoire d’un tueur à gages (James Woods) s’associant avec un policier-écrivain (Brian Dennehy) afin de faire tomber son ex-patron, un criminel intouchable.

Dans ce genre d’histoire qui se structure autour de deux personnages, il s’avère essentiel d’avoir deux acteurs qui fonctionnent parfaitement ensemble. Un sans faute de ce côté, Woods et Dennehy tiennent le film haut la main et représentent le principal attrait de ce polar. Pour autant, Pacte avec un tueur possède quelques défauts dont une pirouette scénaristique aberrante qui gâche la dernière séquence du film. Une fin absente du scénario, mais qui a été choisi par le réalisateur et la production pour des raisons obscures. Larry Cohen, le scénariste, s’en mord encore les doigts.

Mais si vous parvenez à déconnecter votre cerveau pendant cette minute improbable, alors vous pouvez apprécier le film à sa juste valeur : un bon thriller qui ne révolutionne rien, mais qui fait tout bien. On n’en demandait pas plus.

Pacte avec un tueur sort en DVD/Blu-ray le 8 juillet 2015.

(Visited 21 times, 3 visits today)

Avis

7.8 À découvrir

La réédition des films de John Flynn par Wild Side continue de se révéler de bonne facture. Dans la même veine que l'édition collector de Rolling Thunder et ses deux entretiens, on a le droit pour Pacte avec un tueur à une rencontre avec le scénariste du film : Larry Cohen. Avec beaucoup d'humour et de franchise, il revient sur différents films de sa carrière, ainsi que sur le choix douteux de la production pour la séquence finale du film, écrite d'une autre manière. Pendant ces 27 minutes, on apprend tout aussi bien des anecdotes croustillantes sur le film que sur le monde hollywoodien. Malgré la pertinence de cet entretien, quelques bonus supplémentaires n'auraient pas été de refus. Le cinéphile a besoin de plus pour être rassasié !

Techniquement, pour un DVD la qualité demeure optimale. On a accès à la version originale ou française (Digital 2.0 Mono) et l'image ne dévoile aucun problème. Des conditions exemplaires afin d'apprécier avec délectation ce bon vieux polar 80's.

  • Film 7
  • Image 8
  • Son 8
  • Bonus 8
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !