[Critique] Outlander S01: la claque made in Scotland

2
Share Button

Quiconque pensait qu’Outlander n’était qu’une série romantique pour les femmes s’était bien trompé. A coup de 16 épisodes divisés en deux parties, la série produite par Starz a réalisé une saison 1 quasi sans faute d’une intensité sans pareil.

Pourtant la tâche ne semblait pas facile. Comment adapter un livre de près de 900 pages mêlant fantastique, romance, botanique, science le tout sous fond de rébellion Ecossaise. C’était sans compter sur l’équipe créative derrière le show. Aux histoires un peu tendres et fleur bleue se mélangent des intrigues beaucoup plus sombres qui dépassent parfois les limites de l’imaginable, offrant aux spectateurs des montagnes russes émotionnelles qui laissent sans voix

Et quand les yeux ne sont pas époustouflés par les somptueux décors et les paysages écossais, c’est autour du casting d’apporter une claque visuelle. Caitriona Balfe et Sam Heughan donnent vie à ces personnages avec une intensité et une alchimie exceptionnelle, tandis que le jeu de Tobias Menzies prend aux tripes tant son interprétation de Black Jack est impressionnante.

Bien que la fin laisse un peu désirer, la saison 1 d’Outlander fait partie de ces claques télés de 2014-2015 qu’on a hâte de retrouver.

(Visited 96 times, 3 visits today)

Avis

9,5 Magistral
  • Votre avis (27 Vote) 8.3
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

2 commentaires

  1. Aus details près la dernière est conforme au livre et en tous les cas elle se termine sensiblement au même endroit
    Pourquoi avoir placé la scene du monastère AVANT le passage en France ????

Réagissez !