[ Critique] Natür Therapy : 80 minutes d’indifférence

1
Share Button

Deuxième long métrage du réalisateur norvégien Ole Giæver, Natür Therapy nous raconte l’histoire de Martin, un jeune père de famille qui, coincé entre responsabilités professionnelles et obligations familiales, s’exile pour un week-end de randonnée dans les montagnes norvégiennes.

S’étouffant lentement dans son quotidien, Martin se lance à la recherche de lui-même. Entre questionnement et prises de conscience son voyage va se transformer en véritable thérapie. Seul avec lui-même, la voix off devient alors son seul moyen de nous inclure dans sa quête. Efficace et authentique elle lui permet de s’adresser directement à nous, sans aucun filtre. Le problème étant qu’il n’a pas grand-chose d’intéressant à nous dire…

Malgré la beauté des grands espaces norvégiens qui vous donnera immanquablement des envies de voyage, Martin, personnage froid et antipathique au possible, n’arrive pas à nous émouvoir et sa quête d’identité nous laisse, au mieux, indifférent.

Natür Therapy sort en salle le 9 septembre 2015

(Visited 4 times, 1 visits today)

Avis

5 Pouvait mieux faire
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Morgane

Petit koala accro aux sorties et aux découvertes culturelles (autant qu'aux feuilles d'eucalyptus et au chocolat). Malgré mon amour incontesté pour le sommeil (normal pour un koala) je reste toujours à l'affût du prochain événement à vous proposer.

Un commentaire

  1. c’est amusant, je n’ai pas du tout la même perception des choses. En quoi ce personnage est-il froid et antipathique? je le trouve plutôt profond, torturé, il n’arrête pas de se remettre en cause, et c’est difficile pour lui. Ok, l’amour est difficile pour lui, il ne s’aime sans doute pas beaucoup, mais est ce que cela fait malgré tout quelqu’un de froid et d’antipathique?
    De même, « il ne nous dit pas grand chose »… Revois le film car à mon avis, tu manques sévèrement d’empathie

Réagissez !