[Critique] Mune le gardien de la lune : pour petits cinéphiles

0
Share Button

Au pays des rêves, Mune est le roi. Réalisé par Alexandre Heboyan et Benoit Philippon, le dessin animé nous transporte dans un univers à la fois féérique et réel aux allures écologiques.

Au-delà de personnages animalisés mi écureuil, mi sauterelle, mi bouc, on découvre une histoire plus profonde sur l’éco-système. Un moyen ludique pour sensibiliser les enfants sur l’environnement et l’importance de la lune et du soleil au sein de la planète. Nul doute, les enfants sont les spectateurs privilégiés. L’histoire est assez simple à l’instar des dialogues très modernes bourrés de « kiffer » et de « trop de la balle »… parfait pour les jeunes cinéphiles.

Les plus grands eux risquent d’être un peu moins séduits. Loin des dessins animés fait par images de synthèse que l’on connait aujourd’hui, Mune est construit autour de dessins plus simplistes. Certes ils sortent du lot, sont un peu plus simples, plus old school avec des formes cubiques digne de Picasso mais ils laissent parfois un peu perplexe tout comme certains personnages dont l’utilité nous échappe un peu.

Malgré sa simplicité, Mune reste une jolie fable qui saura faire rêver les enfants et s’avère être une petite touche de fraicheur dans le monde de l’animation.

Mune le gardien de la lune sort le 14 octobre 2015

Critique co-écrite avec Alicia Cavalli

(Visited 6 times, 1 visits today)

Avis

6,5 Pour les petits cinéphiles
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !