[Critique] Mission Impossible : Protocole Fantôme et renaissance joyeuse

0
Share Button

NDLR: A l’occasion de la sortie prochaine de Mission Impossible : Rogue Nation, revenons sur une saga célébrée aux opus très singuliers. Aujourd’hui, le quatrième opus: 

Dans le creux de la vague, Tom Cruise fait appel pour mettre en scène le quatrième opus des Mission Impossible à Brad Bird. Ce petit génie de l’animation passe comme nombre de ses confrères au film live pour la première fois et orchestre pour l’acteur une renaissance autant d’estime que commerciale. Généreux et énergique, ce Protocole Fantôme constitue un très bon opus.

L’idée maitresse du film repose sur l’inventivité forcée dont doit faire preuve Ethan Hunt : rejeté par la technologie et pourchassé, le personnage doit compter sur son équipe et ses ressources pour éviter un conflit nucléaire. Cruise, malin, n’est donc plus tout seul et laisse aussi la place à des alliés qui vont l’aider à se sortir du pétrin. Une belle métaphore d’un acteur à l’image sans cesse renouvelée.

Ce côté d’inventeur de l’extrême amène à des séquences d’action mémorables dont une escalade du Burj Khalifa dans toutes les mémoires. Si la prouesse est remarquable, elle prend de l’intérêt grâce à une mise en images ample et précise. Le choix de Brad Bird apparaît alors comme une heureuse évidence pour une franchise qui ne ressemble à aucune autre et à un opus à la fois classieux, enjoué et moderne.

Mission Impossible : Protocole Fantôme est sorti le 14 Décembre 2011 dans les salles françaises.

(Visited 42 times, 1 visits today)

Avis

8 Très bon
  • Votre avis (1 Vote) 7.5
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !