[Critique] Mission Impossible II, Tom Bond et gentil Woo

0
Share Button

NDLR: A l’occasion de la sortie prochaine de Mission Impossible : Rogue Nation, revenons sur une saga célébrée aux opus très singuliers. Aujourd’hui, le deuxième opus: 

Couronné d’un succès à la fois critique et public, Tom Cruise revient au tournant des années 2000 au personnage d’Ethan Hunt. Désireux de changer la formule et atteint d’une mégalomanie aigüe, l’acteur détourne l’ambiance paranoïaque du premier opus pour livrer sa version décomplexée de James Bond. Il fait appel pour cela à un John Woo pas encore échaudé par l’échec de Windtalkers et Paycheck.

Quinze ans plus tard, le film se montre moins inspiré, cohérent et entrainant que le reste de la saga. Il est difficile de connecter avec une insipide Thandie Newton et son abracadabrantesque course contre la mort pendant que Cruise, cheveux aux vents, s’amuse à jouer jusqu’à l’absurde avec une rangée de masques. Omniprésent, l’acteur finit par rendre son abattage physique et ses sourires complices énervants.

C’est pourtant John Woo qui délivre la note la moins énergisante. Trop appliqué, le cinéaste recycle son légendaire manuel de ralentis et de colombes en une mise en scène impersonnelle. Le final pétaradant ne manque pas d’attraits mais n’impose aucune réelle tension, si ce n’est celle d’un spectacle pyrotechnique recommandable. Un opus mineur.

Mission Impossible II est sorti le 26 Juillet 2000 en salles.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

6 Passable
  • Votre avis (1 Vote) 7.5
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !