[Critique] Men & Chicken, on ne choisit pas sa famille

0
Share Button

Grand succès dans son pays natal, le Danemark, Men & Chicken exporte son humour à l’étranger avec pour principal attrait la présence d’un Mads Mikkelsen à contre-emploi – entre le personnage de Matthew McConaughey dans True Detective et… Benoît Poelvoorde.

C’est une histoire de famille relativement courante au cinéma : deux frères découvrent à la mort de leur père qu’ils ne sont pas ses enfants biologiques et que leur géniteur habite une île perdue au milieu de nulle part (42 habitants !). Les secrets qui se cachent dans ce lieu vont être une source de révélations pour les deux hommes et de rires pour le spectateur qui aime l’humour noir.

Certes, le film est parfois un peu prévisible, mais on se laisse agréablement porter par cette famille de fous furieux où la communication se résume à frapper son voisin avec un cygne empaillé. Les gags s’enchaînent, les acteurs donnent tout ce qu’ils ont pour paraître sévèrement atteint et le réalisateur, Anders-Thomas Jensen, remplit sa part du contrat avec brio. Une comédie danoise dépaysante !

Men & Chicken sort le 25 mai 2016.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7.5 Humour noir !
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !