[Critique Blu-ray] Melissa McCarthy est vraiment The Boss

0
Share Button

Entre Melissa McCarthy et Ben Falcone (Tammy), c’est une grande histoire d’amour. Pas étonnant de voir le second à nouveau diriger la première dans un film à sa gloire : The Boss.

Humour poussif. The Boss fait partie de ces comédies purement américaines (le film a détrôné Batman v Superman au box-office) qui ne trouvent que rarement leur public chez nous. Il faut dire que les premières minutes n’aident pas : les blagues se veulent lourdes, longues, et surtout pas vraiment drôles. La suite rattrape (légèrement) le coup, mais on reste perplexe, surtout face à un scénario convenu au possible.

Merveilleuse Melissa McCarthy. Ce qui nous empêche d’arrêter les frais et d’aller trier nos chaussettes, c’est l’héroïne, celle qui se montre toujours capable de sauver n’importe quel film par son naturel comique, sa bonhomie et son sens de la réplique. Et même si parfois elle en fait un peu trop, il suffit de voir cette fausse méchante tailler en pièce une jeune scout pour lui pardonner, le sourire aux lèvres. Who’s The Boss ?

The Boss est sorti en vidéo le 4 octobre 2016

(Visited 56 times, 3 visits today)

Avis

7.3 Melissa we love you

La première fois qu'on voit le nombre de bonus disponibles, on se demande si c'est vraiment nécessaire. Et puis, on se rend à l'évidence : on passe un très bon moment à les savourer. Si on passera vite fait sur la version longue qui rajoute 6 minutes à la version cinéma, c'est surtout la fin alternative qui nous séduit. Il faut dire qu'elle contient une présence de poids : Dave Bautista ! Et si vous rêviez (ou pas) de voir un affrontement entre l'ex-catcheur et Melissa McCarthy, vous allez être servis ! D'ailleurs on regrette de ne pas l'avoir dans la version finale.

Viennent ensuite 30 minutes de scènes coupées + scènes rallongées et alternatives, ainsi qu'un bêtisier. Et il faut admettre que l'ensemble joue plutôt en faveur du film : on ne regrette pas de ne pas les avoir vu pendant le long-métrage, mais on regretterait de ne pas les avoir vu du tout.

Deux featurettes consacrés à Peter Dinklage et Kristen Bell viennent nous confirmer le talent pour la comédie des deux acteurs.

Enfin, mention spéciale aux bonus consacrés au personnage de Michelle Darnell. On y revient sur les débuts nostalgiques de Melissa McCarthy au Groundlings, un théâtre d'impro et de sketchs où se sont croisés les plus grands (et surtout la quasi totalité de l'équipe du film), de la naissance du personnage... Et on a même droit à un sketch entier de l'époque ! Et autant vous dire que sur scène 15 ans auparavant, McCarthy était déjà une grande !

  • Le film 5.5
  • Bande-son 7.5
  • Image 8
  • Bonus 8
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !