[Critique Manga] Bleach : du Bankai au fan-service…

0
Share Button

Manga extrêmement populaire, Bleach n’aura eu de cesse de vouloir satisfaire ses fans, oubliant presque sa volonté initiale… L’oeuvre de Tite Kubo désormais achevée, on ne peut qu’en faire un bilan mitigé…

Des moments épiques. Au-delà de la qualité des dessins que personne ne reniera, Tite Kubo a surtout impressionné par l’importance accordée à ses personnages. À force de Bankai et de combats dantesques, Bleach a fédéré une attente incroyable autour de ses héros. Qui n’a pas eu un frisson lorsque Kenpachi Zaraki libère son sabre ou quand Ichigo combat Aizen ? Tous ont leur moment et on en prend plein les yeux.

Et des fausses promesses. Sauf que Tite Kubo aime trop ses personnages et il se montre incapable de les tuer. Sur le dernier arc, on se retrouve avec des « gentils » à la pelle avec des écarts de puissance si énormes que la présence de certains en devient ridicule. De plus, à force de travailler nos attentes, le résultat finit par ne plus être à la hauteur des espérances. Des arcs inutiles, des combats sacrifiés, des storylines inachevées et des bankai trop légers ont fini par avoir raison du manga. Bleach n’était pas devenu inintéressant après l’arc Aizen, mais il se laissait désormais aller vers du simple fan-service…

Attention, Bleach arrive en film live !

(Visited 212 times, 7 visits today)

Avis

6.5 C'était mieux avant
  • Votre avis (22 Vote) 8.2
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !