[Critique Livre] Precious : boté littéraire

0
Share Button

« J’ai redoublé quand j’avais douze ans pasque j’ai fait un môme à mon père ». Dès la première phrase, le ton est donné. Precious Jones est une jeune noire américaine âgée de seize ans vivant à Harlem. Sa vie se résume à une succession d’embuches et rien ne lui est épargnée : violée et mise enceinte par son père, elle est haïe par sa mère qui la considère comme une rivale pour lui avoir « volé » son amant.

Sur fond de misère sociale, on suit l’évolution de Precious, héroïne parfois inexpressive, presque morte de l’intérieur, qui ne s’avoue pas vaincue et tente pour reconquérir sa dignité en commençant par l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, seule échappatoire à son existence misérable. Dans un style très haché, Sapphire, romancière et poétesse américaine, signe un récit poignant, dans une Amérique bien loin de celle édulcorée des clichés habituels.

Fervents amateurs d’orthographe, de grammaire et de vocabulaire, passez votre chemin ! Precious est écrit dans un style phonétique. S’il est déconcertant (pour ne pas dire dérangeant) au début, il ne rajoute que plus d’âme et de puissance à ce livre. Malgré une traduction qui aurait pu être mieux menée, Precious est un roman sans prétention, violent et pourtant d’une grande beauté. Le combat d’une personne qui voulait devenir quelqu’un. À lire absolument.

Precious est paru le 11 février 2010 aux éditions Points

Critique écrite par Ella Kay

(Visited 8 times, 1 visits today)

Avis

9 À lire absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !