[Critique Livre] Le temps n’est rien, un roman hors du temps

0
Share Button

Il y a des histoires d’amours surprenantes voire déroutante qu’il est impossible d’oublier. C’est le cas de Le Temps n’est rien d’Audrey Niffenegger qui embarque son lecteur dans une folle aventure romantique spatio-temporelle totalement envoutante.

Et cette aventure c’est celle de Claire et Henry. Claire, artiste, et Henry, bibliothécaire se sont rencontrés quand elle avait six ans et lui trente-six. Ils se marient quand elle en a 23 et lui 31. Étrange ? Pas pour eux. Car la particularité d’Henry c’est qu’il est atteint d’une maladie rare aux symptômes proches de l’épilepsie qui le fait voyager temporairement dans le temps.

Si aux premiers abords, le mélange des genres peut dérouter le lecteur, rapidement il se retrouve happer dans cette histoire tant elle est écrite à la perfection. Niffenegger mêle avec brio les deux genres extrêmes codifiés en évitant de plonger rapidement dans les stéréotypes et les clichés. Contant la magie des amours beaux et tristes à la fois, elle en tire un roman bouleversant qui, malgré le côté SF, est au fond très proche de la réalité.

Inoubliable, le temps n’est rien d’Audrey Niffenegger est sorti en avril 2006 et adapté au cinéma sous le titre « Hors du temps » avec Rachel McAdams et Eric Bana.

(Visited 13 times, 1 visits today)

Avis

10.0 Boulevarsant
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !