[Critique livre] Damnés : Palahniuk aux Enfers

0
Share Button

Que faire quand on est une ado intelligente mais grosse ? Que faire quand vos parents milliardaires vous laissent passer Noël seule dans votre pensionnat ? Que faire quand vous mourrez subitement et finissez en Enfer ? Vous êtes bon pour un voyage aux pays des Damnés.

On le sait Chuck Palahniuk aime les sujets complètement barrés qu’il peut exploiter à sa guise avec un côté très corrosif et décalé. Ce roman n’échappe pas à la règle. Raconté à travers les yeux de Madison, 13 ans, l’auteur offre une vision forte et atrocement juste sur notre société. Cet Enfer au fond ressemble beaucoup trop au monde des vivants.

Avec sa verve incroyable, c’est l’occasion pour lui de nous faire rire et de se défouler sur ce monde…surtout de la culture pop. Une culture où la surconsommation de drogue et de sexe ne sont pas nocifs et où les tueurs en séries ont leur propre show télé.

Plus qu’une comédie aux côtés de Satan, la force du roman c’est aussi de pouvoir alterner moments drôles et moments plus touchants. A travers les rencontres de Madison et ses flashbacks, il dévoile aussi une magnifique réflexion notre vie. Même si elle n’a que 13 ans impossible de ne pas se sentir comme elle. Car au fond, ne sommes-nous tous pas un peu damnés ?

Damnés en sorti le 21 août 2014

(Visited 4 times, 1 visits today)

Avis

9 Barré à souhait
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !