[Critique] Le combat ordinaire, un peu trop ordinaire

0
Share Button

Le combat ordinaire réalisé par Laurent Tuel nous laisse malheureusement sans réactions aucunes. Dans le genre dramatique, les spectateurs ne peuvent être que servis. Aucune intrigue, nulles émotions, un calme plat, on reste muet lorsque l’on devrait pleurer.

Premier plan : Nicolas Duvauchelle. Puis l’histoire se déroule lentement autour du personnage qu’il incarne, Marco. Bien qu’il soit séduisant et qu’il captive l’attention, cela ne suffit pas pour combler notre ennui. On découvre un être tourmenté par les maux de la vie qui tente de se construire.

On cherche désespérément le fil rouge de l’histoire qui ne concerne ni réellement l’amour, la famille ou encore le milieu professionnel. Un ensemble de tout et de rien qui constitue une vie des plus banales et qui finit même par faire désordre. On se demande ce que le réalisateur a voulu nous transmettre et on attend toujours.

Toutefois un bon jeu d’acteur et un casting de qualité qui nous ferait presque oublier la réalisation qui est sans grand intérêt.

Le combat ordinaire sortira en salles le 15 juillet.

Article écrit par Alicia Cavalli.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

3 Peut mieux faire
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !