[Critique] L’attrape-rêves, à la recherche de la solution

0
Share Button

Un blizzard… Une mère et ses deux fils… Un étrange guérisseur nommé « l’architecte » dans une hutte de brindilles… Toute l’introduction de l’Attrape-rêves fait planer le doute sur ce que l’on regarde. À l’image du film dans son ensemble qui préfère laisser le spectateur développer une réflexion qui est lui propre.

Un film apocalyptique. Non pas dans son sens le plus primaire, mais bien par la période de tourmente que traverse le personnage de Jennifer Connelly, puis de son fils interprété par Cillian Murphy. La mise en scène et le climat – glacial – façonnent cette esthétique troublante et inhabituelle aux allures apocalyptiques.

Enfin, la détermination est au centre de l’intrigue. Le film de Claudio Llosa est un récit sur notre volonté d’être prêt à tout pour trouver une réponse, pour sauver un être aimé ou de se reconnecter avec lui après maintes années de séparation. L’Attrape-rêves intrigue en posant plus de questions qu’il n’en répond.

L’Attrape-rêves sort le 26 octobre 2016.

(Visited 67 times, 1 visits today)

Avis

7,5 Intrigant !
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !