[Critique Blu-ray] Knight of Cups, sublime labyrinthe mental

0
Share Button

Sur le cas de Terrence Malick, le monde se divise en deux catégories : ceux pour qui le cinéaste est un imposteur, prétentieux et imbuvable et ceux pour qui c’est un créateur de formes, un poète de la pellicule et un mythe vivant. De notre côté, Knight of Cups prouve une nouvelle fois qu’il entre dans la seconde catégorie… Haut la main.

La complexité d’un être humain ne peut se résumer à une ou deux actions révélatrices. Pourtant, le cinéma a toujours défini son langage narratif autour de ce principe. Knight of Cups s’oppose fondamentalement à ce concept en représentant par une multitude d’instants de vie la complexité du personnage de Christian Bale, un célèbre scénariste d’Hollywood qui semble déconnecté du réel. À travers les rencontres de sa vie d’adulte, il recherche ce qu’il a oublié : le sens de sa vie.

Terrence Malick n’a de cesse de repousser les limites de son médium. Il avait véritablement engagé ce changement avec Tree of Life, il a poussé sa recherche encore plus loin avec À la merveille, mais c’est avec Knight of Cups qu’il trouve un formidable équilibre. Alors on aime ou on déteste, mais au fond qu’importe : le consensuel n’a jamais changé d’un iota le cinéma.

Knight of Cups sort le 25 mars 2016 en DVD/Blu-ray.

(Visited 5 times, 1 visits today)

Avis

8.5 Grand film !

Le Blu-ray de Knight of Cups est d'une parfaite qualité technique : image superbe et son impeccable (il est recommandé de mettre un volume plus élevé qu'habituellement).

Côté bonus, on reste sur notre faim avec seulement trois petites minutes sur les coulisses du tournage - où on y apprend rien - et heureusement un entretien avec le producteur du film, Nicolas Gonda. Ce dernier, long de 10 minutes, permet de revenir sur les thématiques de Malick et sur la façon de faire du cinéaste. Intéressant, mais trop court.

Enfin, un petit livret aborde de manière ludique des éléments du film (comme la présence d'un pélican !). On a accès à quelques clefs de compréhension supplémentaires pour appréhender Knight of Cups, ce qui est toujours fort utile du fait de la complexité de l’œuvre !

  • Film 9
  • Image 9
  • Son 9
  • Bonus 7
  • Votre avis (1 Vote) 9.9
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !