[Critique] Kamikaze, le dernier assaut : le Japon et le devoir de mémoire

0
Share Button

Au contraire de son titre, Kamikaze, le dernier assaut, ne s’apparente absolument pas à un film de guerre dans le sens « action » du terme. Cette œuvre du réalisateur japonais Takashi Yamazaki à propos d’un aviateur pendant la Seconde Guerre mondiale (lâche pour les uns, courageux pour les autres) aborde principalement la question du devoir de mémoire.

Un sujet essentiel dans le Japon actuel – en passe de modifier sa constitution pacifique – qui s’adresse avant tout aux jeunes hommes et femmes japonais qui oublieraient le passé belliqueux du pays. En soi, la thématique est traitée de manière extrêmement classique aux yeux d’un public occidental habitué à ce type de production.

On regrette les longueurs du film, son manque de subtilité par la répétition constante de sa morale, mais on ne peut critiquer sa volonté de raconter un dramatique et important passé. La forme académique ne manque pas de souffle épique avec de superbes batailles aériennes aux effets spéciaux d’une remarquable qualité pour un film au budget modeste à l’échelle hollywoodienne. Une fresque historique pour les japonais et les passionnés de la période.

Kamikaze, le dernier assaut sort en DVD/Blu-ray le 24 août 2015.

(Visited 40 times, 3 visits today)

Avis

6,5 Académique
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !