[Critique] Jessica Jones S1 E1 : l’héroïne qui se fait kill grave

0
Share Button

Grosse surprise du Comic Con parisien, la diffusion en exclusivité du premier épisode de Jessica Jones et une chose est sûre : la collaboration entre Marvel et Netflix continue de faire des merveilles.

Bien avant de tenter le grand écran avec Captain Marvel, le studio met pour la première fois une femme à l’honneur et quelle femme ! Jessica Jones boit comme un trou, jure, et cogne si on la chatouille d’un peu trop près. Bref la super n’a rien d’une héroïne et on ne parle même pas de son côté tourmenté. Un Hancock au féminin.

Si Daredevil se voulait sombre, Jessica Jones semble franchir un nouveau palier. Cela tient non seulement à l’interprétation incarnée de Krysten Ritter, mais surtout à David Tennant dont l’ombre malveillante plane sur l’ensemble de l’épisode sans avoir besoin de se montrer. Comme disait Hitchcock : « Meilleur est le méchant, meilleur est le film » et ce dogme trouve un écho dans ce pilote avec un Killgrave particulièrement bien pensé. Et si Jessica Jones n’était qu’un faire-valoir à la vraie star du show ?

(Visited 27 times, 2 visits today)

Avis

8,5 Sombre à souhait
  • Votre avis (5 Vote) 8.6
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !