[Critique] Irresponsable saison 1 : glande à la française

0
Share Button

Le trentenaire paumé et branleur de première a fait le bonheur de la comédie nord-américaine. C’est au travers de la série TV que la France se le réapproprie le mieux, bénéficiant de la liberté de ton que le format peut offrir. Irresponsable, bébé dernier d’OCS Signature, vient mettre un point d’honneur à le prouver.

Vous pourrez en effet compter sur Julien, trentenaire à la diction pleine de mensonges, pour revenir ne rien faire dans son village natal. La découverte de sa paternité tardive et son attrait pour la glande de haute compétition pourront-ils faire bon ménage ? Le sujet est rabâché, certes. Le ton frôle par pointes le mauvais goût boulevardier, oui. Mais Irresponsable ne se départit pas d’un charme singulier et original.

Au-delà d’une mise en scène discrète, par-delà les bons mots et la cocasserie des situations, il y a une complicité dans la distribution qui fait des étincelles. Elle permet à cette première saison de frôler habilement la caricature. Une situation qui, passée la moitié de la saison, s’efface pour une délicatesse de bon aloi. A la manière qu’elle a de nous accrocher, on ne peut que vous conseiller d’être à votre tour un peu Irresponsable.

Irresponsable est diffusé sur OCS City à partir du 20 Juin 2016.

(Visited 39 times, 2 visits today)

Avis

7 À découvrir
  • Votre avis (1 Vote) 7.5
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !