[Critique] Insaisissables 2 : la magie a disparue

0
Share Button

Après un premier volet réussi, Jon M. Chu plonge dans le monde magique de Louis Leterrier pour Insaisissables 2 et vient malheureusement se planter en beauté.

Pas inspiré : en regardant des films magiques, que ce soit Le Prestige de Nolan ou Insaisissable (1&2), on comprend que le schéma scénaristique est facilement identifiable. Les films tentent de répliquer les rouages d’un tour de magie, pour finalement duper spectateur qui, bouche bée, applaudit de s’être fait avoir. Ici c’est encore la même chose, mais sans les applaudissements. Sans originalité aucune, Chu ressort du chapeau de son prédécesseur les ingrédients du dernier succès, proposant une intrigue identique dans un thriller mainstream où même les personnages semblent chercher ce qu’ils font dans cette suite de twists incohérents.

Pas spectaculaire : Daniel Radcliffe, réduit au rôle du capricieux détestable, ne cesse de comparer la technologie à la magie. On aurait bien aimé que l’une serve l’autre pour justement nous offrir un spectacle jubilatoire et se prendre plein de tours graphiques dans les mirettes, mais non. Desservie par une caméra brouillonne, Insaisissables 2 se gratifie d’un braquage à la carte, des climax vus dans le trailer et d’un final prévisible, assénant la conclusion que nos 4 Cavaliers n’ont plus rien dans les manches.

Insaisissables 2 est sorti le 27 juillet 2016.

Pour aller + loin

(Visited 139 times, 5 visits today)

Avis

4 déjà-vu
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !