[Critique] Hunger Games 4 : le Geai Moqueur ne meurt jamais

0
Share Button

Hunger Games 4, ou plutôt Hunger Games – La Révolte : Partie 2, a la lourde tâche de clôturer une saga fondatrice d’un genre, comme Harry Potter avant elle. Un exercice délicat, presque impossible, même pour le Geai Moqueur.

Il faut souligner que le film reste avant tout une adaptation et à ce titre, la fidélité au livre se montre presque exemplaire. À ceci près que les seconds rôles prennent ici davantage d’importance, soulignant le leadership d’une Katniss Everdeen devenue moins tarte. Le Geai Moqueur est désormais un groupe dont on se sépare difficilement des membres le moment venu.

Ce quatrième épisode prend à contre-pied son prédécesseur en offrant à rythme soutenu son lot d’action et d’émotion, jusqu’au dénouement final à couper le souffle. Là où le troisième opus posait son intrigue, Hunger Games 4 la fait vivre, tels les deux côtés d’une même pièce. Paradoxalement, cela met en évidence l’inutilité de diviser le dernier roman.

Puis vint la fin et là, à l’image de l’auteure, Francis Lawrence ne parvient pas à quitter Katniss et prolonge sa conclusion qui, déjà peu littéraire, n’a aucune consistance cinématographique. Mais c’est bien connu, les adieux se font toujours dans la douleur.

Hunger Games – La Révolte : Partie 2 sort le 18 novembre 2015

(Visited 186 times, 9 visits today)

Avis

7,5 La fin d'une époque
  • Votre avis (7 Vote) 5.7
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !