[Critique] Hitman – Agent 47: Game over

0
Share Button

8 ans après une 1ère tentative ratée au cinéma, l’assassin au crâne rasé retente sa chance avec un reboot Hitman : Agent 47 et par la même occasion signe le manuel de tout ce qu’il ne faut pas faire pour réaliser un bon film.

Certes c’est sympa de reprendre l’organisation dialogue, baston, dialogue, baston…mais le problème du cinéma c’est que le spectateur n’y prend pas part et reste là à regarder sans bouger. Ce qui devient frustrant. Encore plus au vue des scènes d’action. Elles donnent envie de réhabiliter la prohibition à la Fox tant ils ont dû boire pour choisir un tel novice à la réalisation ou payer pour des effets spéciaux qui dans certaines scènes font passer Sharknado pour un chef d’œuvre.

Seul point positif, le duo Rupert Friend/ Zachary Quinto. Il est jouissif de sentir à quel point ils adorent comparer leurs jeux de jambes et se coller des droites. Quinto confirme sa justesse dans les rôles de méchant et Friend celle dans des rôles assez bad-ass. A eux deux, ils s’en sortent bien face à une mauvaise réal et un mauvais scénario.

S’il n’avait pas été pensé ou vendu comme un blockbuster 100% action, Hitman : Agent 47 aurait pu être un bon film de série B. A vouloir jouer comme les grands il rate son coup.

Hitman: Agent 47 est sorti me 26 août 2015.

(Visited 34 times, 1 visits today)

Avis

4,5 Game Over
  • Votre avis (1 Vote) 10
Partagez

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !