[Critique] Gameshow : la cour de récré funky de Two Door Cinema Club

0
Share Button

Quatre lonnnngues années. Il fallait au moins ça à Two Door Cinema Club pour remettre les pendules à l’heure. Gameshow marque le retour tonitruant des écossais, après deux tournées éreintantes suite aux succès coup pour coup de Tourist History (2010) et Beacon (2012). Un break régénérateur puisque le trio revient en grande forme avec un album rafraîchissant.

Ras le bol. Ces quatre années ont permis aux écossais de prendre du recul face à ce succès peut-être un peu trop grand. Le titre de l’album, Gameshow, renvoie d’ailleurs directement au « jeu » auquel se plie chaque musicien ou groupe après la sortie d’un album, a.k.a la grand mascarade qu’est l’industrie musicale. Two Door Cinema Club a donc décidé de lâcher prise, faire un pas de côté, pour mieux se retrouver.

Lâché prise. Conséquence directe de cette prise de recul, un élan de liberté et de folie créatrice semble envahir ce Gameshow. On retrouve les accents pop, electro et funk qui ont fait le succès du groupe (Bad Decisions, Lavender), agrémentés de touches rock (écoutez le long solo de guitare d’Invincible !) et/ou associés à des expérimentations sonores plus déstructurés (Surgery). Une pop électrisante, libérée de ses étiquettes : les Two Door Cinema Club s’amusent et nous le rendent bien.

Gameshow de Two Door Cinema Club, sorti le 14 octobre 2016.

(Visited 108 times, 6 visits today)

Avis

7.5 Fun
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Réagissez !