[Critique] False flag S1 : ennemis invisibles

0
Share Button

Cinq personnes. Trois pays. Et de multiples faux semblants et trahisons. C’est ce qui vous attend en regardant False Flag, dernier bébé sériel venu d’Israël. Alors que le premier ministre iranien est enlevé en Russie, les autorités accusent le Mossad et en particulier cinq israéliens d’être à l’origine de cette machination.

Avec un pitch engageant et de talentueux acteurs, False flag était très prometteuse. Et puis, très vite, au fil des épisodes, la tension n’est plus aussi intense et le spectateur perd vite le fil de ce complot aux nombreuses subtilités. Pourtant, le scénario est bien ficelé et plutôt original mais les personnages sont fades et peu attachants. Quand certains ne se préoccupent même pas de leur arrestation, d’autres préfèrent flirter. Mais où est la crédibilité ?

La série captive donc autant qu’elle déconcerte, mais offre en tout cas de jolis moments, à l’image de ses soeurs Hatufim ou Hostages. Israël sort de sa coquille et c’est tant mieux.

La saison 1 de False flag a été diffusée sur Canal+ en janvier dernier. Une saison 2 est en cours d’écriture.

Article écrit par Marie Salammbô.

(Visited 7 times, 1 visits today)

Avis

7.0 Moyen
  • Votre avis (1 Vote) 6
Partagez

À propos de l'auteur

Réagissez !