[Critique DVD] Vampires en toute intimité, (faux) docu en toute hilarité

0
Share Button

Seul un doigté expert et une compréhension parfaite du sujet peuvent assurer la réussite d’un film parodique. Cette périlleuse aventure est heureusement rendue subtile et drôle par Jemaine Clement et Taika Waititi, deux talents comiques venus tout droit de la Terre du Milieu cinématographique : la Nouvelle-Zélande.

Au travers d’un faux documentaire soi-disant exclusif, le spectateur pénètre la société secrète des vampires. En lieu et place des terribles suceurs de sang, le spectateur découvre trois colocataires tendrement bêtas. Le récit prend le parti de ne jamais se moquer d’eux mais d’épouser leur maladresse, provocatrice éclats de rires.

Le sel des ces Vampires en Toute Intimité se révèle davantage à son utilisation raffiné de la référence. Toute une Histoire de l’anthropophage est détournée avec une attention maniaque, à tel point que l’aspect parodique devient signe de passion. Une élégance rare qui laisse entrevoir le potentiel culte que l’on peut apprêter à cette excellente comédie.

Vampires en toute intimité est disponible en Blu-Ray, DVD & VOD, après avoir été en premier lieu salué par une collègue du site.

(Visited 27 times, 3 visits today)

Avis

8.4 Immanquable

Pour sa sortie directement sur support vidéo, Wild Side a soigné son bébé et nous fait profiter de deux pistes sonores radicalement différentes. La VO est celle à privilégier puisqu’elle révèle la subtilité et la finesse d’écriture des dialogues, loin de l’aspect parodique de la seconde piste. C’est la VF, spécialement travaillée durant des mois par les géniaux Nicolas & Bruno et accompagnée par de prestigieux comédiens qu’on aime aimer (Astier et Salomone, excusez du peu). On retrouve le goût du « détournement très corporate » du duo, pour un effet qui peut décontenancer. Avoir les deux propositions est donc un formidable luxe.

On passe sur la bonne qualité de l’image pour se concentrer sur les bonus. Et n’ayez crainte, il y a de quoi faire. D’abord en nous proposant le court-métrage d’origine dans son intégralité. Ensuite parce que les nombreuses scènes coupées sont de vrais morceaux inédits, presque aussi drôles que les nombreux sketchs du film. Ajoutez-y des présentations des personnages et un module de making-of de 20 minutes, et voilà de quoi profiter à fond de cette œuvre unique.

  • Film 8.5
  • Image 8
  • Son 9
  • Bonus 8
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !