[Critique DVD] Paris-Willouby : Little Miss Sunshine à la française

0
Share Button

Comparer Paris-Willouby à Little Miss Sunshine s’apparente à enfoncer les portes ouvertes et pourtant se montre inévitable tant le film de Quentin Reynaud et Arthur Delaire emprunte au second.

Du coup est-ce encore nécessaire de parler de Paris-Willouby puisqu’il paraît évident qu’il n’atteint pas le niveau de son pendant américain, ni dans sa forme ni dans son fond ? Oui, le long-métrage ne restera qu’un petit bip sur le radar du cinéma français, vite oublié. Toutefois il serait bien dommage de passer à côté.

Paris-Willouby propose une belle brochette de comédiens, touchants, dans ce road-movie où chacun doit apprendre à vivre en fonction de l’autre et plus seulement pour lui-même. Sans se vautrer ni dans la comédie ni dans le drame, le film trouve ce juste milieu qui le rend sympathique et ce malgré cette impression de déjà-vu. Sans faire original, l’oeuvre a au moins le mérite de faire preuve d’un peu de finesse et ça, c’est assez rare pour être souligné, voire apprécié.

Paris-Willouby sort le 07 juin 2016 en vidéo

(Visited 22 times, 2 visits today)

Avis

6.3 Gentillet

Pour un DVD, cette édition se montre correct sans en faire plus ni moins. L'esprit sympathique du film habite la galette et on prend plaisir à parcourir le menu bien que celui-ci ne propose finalement que peu de choses.

Toutefois on apprécie de découvrir le making-of du film où la bonne humeur règne et où l'on en apprend un peu plus sur la grande place laissée à l'improvisation pour les acteurs. Tout comme les fonds verts finalement utilisés pour retranscrire ces routes de campagne reliant une ville à l'autre. Enfin, le bêtisier est là pour finir de nous convaincre que cette petite famille était bien touchante, malgré ses défauts.

  • Le Film 5
  • Bande-son 7
  • Image 7
  • Bonus 6
  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !